être utile
à notre
territoire,
ça se vit et
ça se voit.

SOLEIL ET SANTÉ DORDOGNE

Protéger l’enfance

Chaque année, l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance (ONPE) réalise une estimation* du nombre de mineurs et de jeunes majeurs faisant l’objet d’une mesure de protection. Depuis une dizaine d’années, les chiffres augmentent pour dépasser les 300 000 cas sur la France entière, au dernier recensement de 2018.
Derrière la statistique, l’enjeu est de taille car ce sont des parcours de vie et parfois même de vies tout court dont il s’agît. Qui parle de tendre enfance ? Cette période que l’on dit de grâce n’est malheureusement pas bénie pour tous. Tous les cinq jours, un enfant meurt sous les coups de membres de sa famille et chaque année, près de 20 000 enfants sont victimes de violences sexuelles. Lorsqu’on n’est pas du sérail, on est abasourdis par ces chiffres. Pour les acteurs du social, c’est une réalité à laquelle il est nécessaire de faire face au quotidien.
Au cœur du sujet, les Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) sont des établissements sociaux ou médico-sociaux, spécialisés dans l’accueil temporaire d’enfants et de jeunes en difficulté. Ils fonctionnent en internat complet ou en foyer ouvert, les enfants sont alors scolarisés ou reçoivent une formation professionnelle à l’extérieur. Leur vocation : protéger les enfants et les adolescents en danger.
Le placement en MECS a notamment lieu dans les cas de violences familiales (physiques, sexuelles ou psychologiques), de difficultés psychologiques ou psychiatriques des parents, de conduites à risque des parents (alcoolisme, toxicomanie…), de graves conflits familiaux, de carences éducatives, de problèmes comportementaux de l’enfant, de l’isolement en France d’un enfant étranger…
Les mesures éducatives et les mesures de placement, majoritairement décidées par l’autorité judiciaire, relèvent de l’aide sociale à l’enfance. Cet écosystème est fortement impacté par l’évolution des courants sociétaux comme par exemple l’isolement et le traumatisme de jeunes enfants dans le cadre de flux migratoires.

*Cette estimation est réalisée à partir du croisement des données de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) et de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ), avec le nombre de mineurs en assistance éducative issu des tableaux de bord des tribunaux pour enfants.

 Du foyer à la MECS

Antoine de Saint-Exupéry disait “On est de son enfance comme on est d’un pays.” L’association Soleil et Santé Dordogne semble s’être nourrie de cette réflexion. Historiquement, la structure tenue par des religieuses protestantes, recueille les orphelins de la Grande Guerre, à Paris. Dans les années 70, alors que les congés se sont démocratisés, et pour mettre un peu de couleurs sur le teint pâle des petits poulbots, on les envoie en vacances au grand air, à la campagne. C’est ainsi que la structure de Bergerac a vu le jour en 1973.
Depuis, le lieu de villégiature a pris son autonomie en se détachant de la maison mère parisienne pour devenir le Foyer des 3F puis MECS des 3F, un lieu d’accueil à l’année géré par l’Association Soleil et Santé Dordogne. Sa philosophie aujourd’hui se fonde avant tout sur la reconnaissance et l’intégration de l’histoire de l’adolescent dans son parcours, pour mieux lutter contre les attitudes fatalistes ou de reproduction, et dans le but de développer sa capacité projective et d’envisager avec lui sa stratégie de vie. Plus qu’un programme, une reprogrammation pour son bien-être et son devenir !
Avec une capacité d’accueil de 50 prises en charges simultanées et un volant de 2 places pour l’accueil en urgence, la MECS 3F de Soleil et Santé Dordogne a pour mission de soutenir les enfants et les familles en souffrance en travaillant avec les enfants et en impliquant les parents. Avec pour mot d’ordre « Etre avec, Faire avec », pour chaque situation, la structure envisage une solution adaptée, toujours au bénéfice de l’enfant : internat collectif, appartements individuels ou collectifs, service d’adaptation à la vie active, accueil de jour, placement avec maintien au domicile.

Nouvelles perspectives

Si pendant de nombreuses années le fonctionnement général de l’établissement a répondu aux attentes des prescripteurs (Protection Judiciaire de la Jeunesse et Conseil Départemental), aujourd’hui la vétusté des locaux et l’évolution des normes ont conduit l’association à repenser son projet d’accueil. L’enjeu de réunir l’ensemble des services sur un même site repose sur une volonté d’efficacité opérationnelle et de rationalisation des coûts logistiques. Avec le récent achat d’un terrain de 1,2 ha au cœur de Bergerac et son projet de construction, l’association entend bien améliorer la qualité des prestations offertes au public accueilli, dans le respect des réglementations en vigueur.
En effet, pour Eric Devemy, Directeur de la MECS des 3F, le respect des personnes commence par le lieu où on les accueille. Offrir une qualité de vie au travail aux encadrants est aussi une de ses priorités car pour donner, il faut être au meilleur de soi-même.
Soleil et Santé Dordogne a choisi la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes pour financer son projet. Reconnue pour son empreinte sociétale, notre Caisse régionale accompagne les acteurs locaux dans leurs besoins de financement : elle est un partenaire bancaire de 1er rang pour l’économie sociale et solidaire sur son territoire.

« La relation bancaire durable pour des structures comme la nôtre, ça se joue autour de personnes. La rencontre avec le Centre d’Affaires de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes en fait partie. Sans flagornerie aucune, je suis très satisfait de la relation de confiance établie avec Corinne Dessalles, pour son engagement constant et son professionnalisme dans l’accompagnement de nos projets comme dans le suivi au quotidien ».

> Contacter Soleil et Santé Dordogne
> La CEAPC, banque de développement régional

la carte
de nos actions

Agir pour le développement de notre territoire, ça se voit au quotidien, là où vous vivez !

Découvrir nos actions

Nos
actualités près de
chez vous.

** Les informations demandées sont nécessaires à l’envoi de la newsletter et ne seront utilisées qu’à cette fin.
Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD), vous disposez d'un droit d'accès aux données vous concernant et pouvez en obtenir la rectification ou exercer votre droit d’opposition en contactant le Délégué à la Protection des Données : Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charentes, Délégué à la Protection des données, 1, parvis Corto Maltese- CS 31271 - 33076 BORDEAUX CEDEX ou par mail delegue-protection-donnees@ceapc.caisse-epargne.fr
Si vous ne souhaitez plus recevoir ces informations, il vous suffit de vous désinscrire. La résiliation à ce service est proposée à chaque envoi et effective avec un simple clic de désabonnement.

Média

la solution mobile de la caisse d'épargne

Gérez vos comptes à distance du bout des doigts en temps réel en téléchargeant l'application depuis votre store

En savoir plus

Nous sommes désolé, il semblerait que le navigateur que vous utilisez ne soit pas compatible avec notre site.
Nous vous invitons à le mettre à jour pour pouvoir profiter de notre site.