Lancée aujourd’hui par la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, la Banque de l’Orme vise à accompagner les dirigeants et les entreprises placées en procédure collective. Opérationnel dès ce 1er février 2021, ce service inédit entend favoriser le rebond des entreprises et soutenir l’emploi par une offre bancaire et un accompagnement sur-mesure. Explications avec Bernard Chevalier, directeur de la Banque de l’Orme.

Une expertise utile

Spécialisée dans la gestion des procédures collectives, notre Banque de l’Orme va accompagner les dirigeants en difficulté dans leur plan de redressement. Cette nouvelle entité de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes s’adresse à tous les entrepreneurs, qu’ils soient clients ou non de notre Caisse régionale. Il existe sur le marché deux établissements spécialisés, Thémis Banque et la Banque Delubac & Cie, chargés d’accompagner les entreprises placées en processus de sauvegarde, redressement judiciaire, plan de continuation ou liquidation avec poursuite d’activité. La Banque de l’Orme entend faire la différence, en s’appuyant sur notre proximité décisionnelle et la force de frappe du groupe BPCE, qui porte le projet au plan national.

Une gamme de financements et services bancaires dédiés expertise utile

Fonctionnant comme un centre d’affaires, cette banque dite judiciaire propose aux entreprises en difficulté une gamme de financements et de services bancaires adaptés. Par cette nouvelle approche, la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes confirme ainsi sa vocation à être la banque de tous les professionnels et de toutes les clientèles : PME, commerçants artisans, professions libérales…

« Une banque doit savoir accompagner ses clients dans les bons moments comme dans les moments plus difficiles. La Banque de l’Orme intervient dans un cadre juridique déterminé et apporte aux dirigeants une offre bancaire globale, en vue de sauvegarder leur entreprise et l’emploi. » – Bernard Chevalier, directeur Banque de l’Orme.

Ouverture immédiate de compte courant, mise à disposition de moyens de paiement, gestion des flux, gestion des comptes sur Internet, financement du cycle d’exploitation par l’octroi de crédits… Autant de solutions sur-mesure afin d’assurer la poursuite de l’activité dans des conditions optimales. La Banque de l’Orme intervient dès l’annonce de la procédure collective et son accompagnement se déploie bien au-delà de la période d’observation ou de redressement.

Une équipe pluridisciplinaire

Ce suivi personnalisé s’appuie sur les compétences d’une équipe pluridisplinaire, dirigée par Bernard Chevalier. Cet expert des procédures collectives est épaulé par des chargés d’affaires spécialisés, qui conseillent les dirigeants au quotidien. Leur savoir-faire en matière juridique et technique permet d’élaborer des stratégies personnalisées, selon les besoins et les priorités de chacun. L’équipe, qui couvrira l’ensemble du territoire Aquitaine Poitou-Charentes, fonde son accompagnement sur ses capacités d’écoute, d’analyse et ses prises de décisions rapides.

L’orme, l’arbre de la renaissance

Aujourd’hui, notre Banque de l’Orme a déjà identifié une centaine de clients susceptibles d’entrer dans son périmètre d’action. « En 2020, le nombre de procédures collectives engagées en France a chuté de 53 % au cours du 2e trimestre 2020 (- 40 % en Nouvelle-Aquitaine), grâce notamment aux PGE et aux aides de l’Etat, mais ces dispositifs ne sont que transitoires, note Bernard Chevalier.

« Nous voulons nous inscrire comme un partenaire bancaire durable, non seulement auprès des entreprises en difficulté mais aussi auprès des administrateurs judiciaires et des professionnels du droit et du chiffre. »

Ce dispositif renforcé, initié bien avant la crise sanitaire et développé par d’autres Caisses d’Epargne régionales dès 2019, est plus que jamais d’actualité. Mais au fait pourquoi ce nom ? Tout simplement, parce que l’Orme est considéré comme l’arbre de la justice. A la croisée du passé, du présent et du futur, ce bois très résistant est un symbole de renaissance…

> En savoir + sur la Banque de l’Orme

 

 

POURQUOI CE NOM ?
parce que l’Orme est considéré comme l’arbre de la justice. A la croisée du passé, du présent et du futur, ce bois très résistant est un symbole de renaissance…

Les actualités Économie et innovation

** Les informations demandées sont nécessaires à l’envoi de la newsletter et ne seront utilisées qu’à cette fin.
Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD), vous disposez d'un droit d'accès aux données vous concernant et pouvez en obtenir la rectification ou exercer votre droit d’opposition en contactant le Délégué à la Protection des Données : Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charentes, Délégué à la Protection des données, 1, parvis Corto Maltese- CS 31271 - 33076 BORDEAUX CEDEX ou par mail delegue-protection-donnees@ceapc.caisse-epargne.fr
Si vous ne souhaitez plus recevoir ces informations, il vous suffit de vous désinscrire. La résiliation à ce service est proposée à chaque envoi et effective avec un simple clic de désabonnement.

Nous sommes désolé, il semblerait que le navigateur que vous utilisez ne soit pas compatible avec notre site.
Nous vous invitons à le mettre à jour pour pouvoir profiter de notre site.