Un nouvel ensemble hospitalier civil et militaire est en gestation à Talence depuis 2012. Il verra le jour dans 3 ans et proposera une offre complète de haut niveau. La Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes est l’unique financeur privé de ce projet d’envergure, qui participe au rayonnement économique et social du territoire.

Un site emblématique

BAHIA est l’acronyme qui signe le rapprochement de deux établissements de référence du sanitaire : la Maison de Santé Protestante de Bordeaux-Bagatelle (MSPB) basée à Talence (33) depuis 1863 et l’Hôpital d’Instruction des Armées de Robert Picqué (HIARP) situé à moins de 500 mètres, à Villenave d’Ornon (33). Ce modèle de restructuration, unique en France, verra le jour en 2022 à Talence : il met en synergie secteur public & privé pour apporter une offre de soins complète et pérenne.
Cette collaboration est scellée officiellement depuis 2012 avec la création d’un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) qui réalise et gère d’ores et déjà les équipements d’intérêt commun, y compris des plateaux techniques tels que des blocs opératoires ou des services d’imagerie médicale. Cette entité constitue un cadre d’intervention pour les professionnels médicaux et non médicaux, permettant de maintenir durant la période transitoire des travaux, une qualité de prise en charge et un niveau d’expertise fidèles aux engagements originels des deux maisons.

Un projet d’intérêt général

Fort des valeurs communes aux deux établissements, cet ensemble hospitalier de demain porte un projet moderne et innovant, dont les fondements identitaires sont préservés.
L’accessibilité financière, en tête de liste, sera assurée avec un hôpital sans dépassement d’honoraire. A l’instar de la MSPB et de l’HIARP qui le composent, BAHIA continuera de dispenser des soins exclusivement en secteur 1. En matière d’expertises, le nouvel ensemble hospitalier se veut plus performant grâce à une mutualisation des compétences et des moyens médicaux pour les besoins de santé civils et militaires. Cette coopération assurera un service amélioré aux patients et de meilleures conditions d’exercice pour les professionnels de santé. Enfin, le rapprochement des deux établissements leur permettra de pérenniser et de développer leur attractivité territoriale.
Pour l’heure, le bâtiment des consultations est en cours avec une livraison prévue pour janvier 2020. La seconde tranche des travaux portera sur la réorganisation de la partie hospitalisation. Avec, 44 000 hospitalisations par an, une capacité des urgences de 40 000 passages ou encore 240 000 consultations externes, les prospectives font déjà du futur ensemble hospitalier, l’établissement de référence du sud de Bordeaux-Métropole et l’un des principaux pôles de santé de l’agglomération.

Financer la santé et la silver économie

L’ancrage territorial est également un des principes fondateurs des Caisses d’épargne qui œuvrent en région depuis plus de 200 ans en collectant l’épargne localement, pour financer les projets de ses clients en proximité. En 2018, notre Caisse régionale a ainsi injecté 1 milliard d’euros dans l’économie du territoire Aquitaine Poitou-Charentes, dont 500 millions pour le financement des entreprises. Jérôme Terpereau, Président du Directoire de la CEAPC souligne l’enjeu d’un engagement fort dans l’accompagnement des grandes mutations socio-économiques, comme celle liée à la santé ou au grand âge :

« En tant que financeur régional de 1er rang, nous sommes soucieux de notre empreinte sociétale et nous sommes fiers de contribuer activement au développement de la santé. C’est un secteur en pleine mutation qui nécessite la création de nouvelles infrastructures, de nouvelles technologies. Notre Caisse régionale s’est elle-même structurée en filière pour accompagner ce secteur d’activé qui pèse près de 130 millions d’euros dans le total de nos encours de crédits financés ».

Les projections démographiques de l’Insee portent à 31% la part des « 65 ans et plus » à l’horizon 2050 pour les départements de la Nouvelle Aquitaine, soit 3 points de plus que pour la moyenne nationale. Ces statistiques, qui pointent un nombre de séniors en forte augmentation, conforte la nécessité de financer les projets d’accompagnement de cette évolution sociétale.
BAHIA représente un projet de 90 millions d’euros pour lequel la CEAPC, unique financeur privé, apporte 21% du financement total aux côtés de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). L’ensemble des collectivités locales : Conseil Régional, Bordeaux-Métropole et Conseil Départemental de la Gironde se sont également mobilisés pour que ce beau projet voie le jour en garantissant pour partie les prêts.

> Le programme Bagatelle 2022
> La CEAPC, banque de développement régional

 

2022
naissance d'un nouvel ensemble
hospitalier à Talence (33)

Les actualités Économie et innovation

** Les informations demandées sont nécessaires à l’envoi de la newsletter et ne seront utilisées qu’à cette fin.
Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD), vous disposez d'un droit d'accès aux données vous concernant et pouvez en obtenir la rectification ou exercer votre droit d’opposition en contactant le Délégué à la Protection des Données : Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charentes, Délégué à la Protection des données, 1, parvis Corto Maltese- CS 31271 - 33076 BORDEAUX CEDEX ou par mail delegue-protection-donnees@ceapc.caisse-epargne.fr
Si vous ne souhaitez plus recevoir ces informations, il vous suffit de vous désinscrire. La résiliation à ce service est proposée à chaque envoi et effective avec un simple clic de désabonnement.

Nous sommes désolé, il semblerait que le navigateur que vous utilisez ne soit pas compatible avec notre site.
Nous vous invitons à le mettre à jour pour pouvoir profiter de notre site.